Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Excepté quelques avertis, peu de personnes connaissent réellement le trajet du nectar entre la fleur et le joli pot doré que l’on trouve chez l’apiculteur.

Commençons par une petite révision.

La butineuse va chercher le nectar en l’aspirant avec sa trompe au cœur de la fleur. Elle le ramène ensuite à la ruche ou celui-ci sera pris en charge par une magasinière qui va le stocker dans des alvéoles construites à cet effet. Quand le corps de ruche est totalement occupé par le couvain, le pollen et le miel, elles rempliront les hausses que l’apiculteur aura posées au préalable (voir article sur les hausses).

Nous en sommes là quand débute le travail de la récolte.

L’apiculteur va devoir récupérer les hausses pleines de miel et pour cela, il va retirer les abeilles qui les occupent (voir article sur le chasse-abeilles).

A partir de maintenant, bye bye la théorie et bonjour la pratique avec son lot de surprises.

 

LA RECOLTE

 

A la mi-juillet, je décide de faire la récolte des quelques ruches qui ont pu se développer suffisamment pour me donner du miel. Cinq ruches sur les dix sont dans ce cas dont une (celle située dans mon jardin et qui a essaimé) à qui je laisse 15 jours de plus pour remplir sa hausse.

La première chose à faire est de placer le chasse-abeille. Mais si en théorie cela paraît particulièrement simple, le terrain est parfois beaucoup plus impitoyable. Tout d’abord, le jour J il faisait 35° à l’ombre et le temps était à l’orage. Je ne pouvais pas reculer la date de la récolte. Sur quatre ruches concernées ce jour là, deux avaient trois hausses pleines à craquer. Il a donc fallu que je retire les hausses une par une pour placer le chasse abeilles afin de les replacer le plus vite possible. Le temps particulièrement orageux, les coulures de miel, le fait que je sois seul (plus de difficulté pour l’enfumage) et probablement mon manque d’expérience ont rendu les abeilles particulièrement agressives. Heureusement pour moi, j’étais bien protégé et les piqures n’ont été que superficielles…

Une de mes deux ruches rehaussées trois fois...

Une de mes deux ruches rehaussées trois fois...

Le lendemain à l’aube, je venais récupérer les hausses logiquement  vides d’abeilles. Le chasse-abeille a fait son office pour trois d’entre elles mais une des ruches avait encore beaucoup d’ouvrières dans la hausse. J’ai donc du finir le travail avec une balayette afin de ramener le moins d’abeilles possible dans mon garage pour l’extraction.  Il est à noter que la récolte s’est faite dans le plus grand calme.

En ce qui concerne la ruche de mon jardin qui avait essaimé, j’ai pu tout de même faire une petite récolte et ce, sans aucune difficulté. J’ai travaillé « à l’ancienne » en balayant délicatement les abeilles des cadres de la hausse. Aucune abeille n’a cherché à me piquer. J’aurais pu travailler en short que cela n’aurait rien changé… En apiculture, chaque année, chaque journée  et chaque colonie sont différentes…

 

 

L’EXTRACTION

L’extraction consiste à extraire le miel des cadres de hausse. On prend un cadre, on le désopercule avec un couteau à désoperculer  puis on le place dans l’extracteur qui par un mouvement rotatif va éjecter le miel sur ses parois. Pour ma part, j’ai enchainé la récolte et l’extraction. Le miel étant encore à la température de la ruche, il était très fluide ce qui a rendu le travail plus facile. Je l’ai filtré une première fois à la sortie de l’extracteur puis une nouvelle fois en le mettant dans le maturateur. Les quelques jours passés dans le maturateur ne rendent pas le miel plus mature comme on pourrait le croire car il est bon dès son extraction, c’est même à ce moment là qu’il a le plus de parfum. Cependant, un certain nombre de microbulles sont encore présentes et ces dernières  vont remonter à la surface. Si elles sont remontées avant la mise en pot, le produit fini sera plus présentable car il n’y aura pas de bulles dans les pots. On parlera  donc plus de décantation que de maturation.

Un cadre de hausse entièrement operculé par les abeilles

Un cadre de hausse entièrement operculé par les abeilles

On désopercule avec le couteau approprié. Attention, ça coupe!!!

On désopercule avec le couteau approprié. Attention, ça coupe!!!

Les opercules tombent dans le bac à désoperculer fait maison

Les opercules tombent dans le bac à désoperculer fait maison

Un peu de musculation pour faire tourner l'extracteur... (SVP ne téléphonez pas à la DASS ma fille pose juste pour la photo...)

Un peu de musculation pour faire tourner l'extracteur... (SVP ne téléphonez pas à la DASS ma fille pose juste pour la photo...)

Première filtration à la sortie de l'extracteur

Première filtration à la sortie de l'extracteur

Deuxième filtration au dessus du maturateurDeuxième filtration au dessus du maturateur

Deuxième filtration au dessus du maturateur

Quelques jours après, les bulles sont remontée à la surface et le miel peut être mis en pot

Quelques jours après, les bulles sont remontée à la surface et le miel peut être mis en pot

LA MISE EN POT

Après quelques jours de décantation, j’ai mis le miel en pot avec l’aide de mes filles. Il n’y a donc aucune intervention sur le produit entre l’extraction et la mise en pot excepté le filtrage principalement fait pour arrêter les fines particules de cire.

Tout ce travail reste pour l’instant très artisanal. Si je peux, comme je le souhaite, augmenter le nombre de mes ruches, il faudra à un moment ou un autre que je mette en place une petite miellerie afin de me faciliter la tâche. Mais à chaque jour suffit sa peine…

Dis maman, les abeilles,  elles le mettent comment le miel dans le pot?

Pour la petite histoire…

Cette année, le miel du rucher est composé en très grande partie de miel de tilleul avec un peu  de châtaigner. La saison ayant commencé très tardivement, c’est donc un miel d’été. J’ai récolté la hausse de la ruche du jardin près de 2 semaines après les autres, ce qui m’a donné un miel différent car cette fois-ci la dominante n’est plus le tilleul mais le châtaigner qui fleurit après.

A gauche une dominante châtaigner et à droite tilleul

A gauche une dominante châtaigner et à droite tilleul

Pour finir, je mets en vente mon miel dès le mois de septembre. Si vous êtes intéressés et que vous habitez entre Bussy St Georges et le Val d’Europe (77) je me chargerai de vous l’amener, sinon je vous demanderai de venir le chercher sur place à Bussy St Martin ou Bailly-Romainvilliers.

 

Contactez moi sur la messagerie de mon blog en haut de la page d’accueil sur l'onglet "contact"

 

Tarifs

Pots de 250g        3.5 Euros

Pots de 500g        6.5 Euros

Dis maman, les abeilles,  elles le mettent comment le miel dans le pot?

Commenter cet article

beekeeping 27/05/2015 15:59

le fait qu'il soit encore artisanal rajoute un plus à ton miel et il a l'air savoureux, moi je l'utilise principalement dans mes produits cosmétiques fait maison.

Christophe 27/05/2015 22:57

Même si depuis cet article de l'eau a coulé sous les ponts, mon miel reste artisanal et il est savoureux (-;

www.snoredoc.net/blog/ 23/12/2013 07:43

Wow this is really amazing! Thanks for sharing these photographs of honey extraction! You should be very careful while extracting honey from honey frames! Bee keeping is a profitable business that can be done from home!

Christophe 24/12/2013 00:15

The business is not always profitable. That's a lot of work and a lot of uncertainty. But this is exciting!

Foucrier 24/08/2013 09:55

Il est excellent !

Christophe 24/08/2013 19:28

Ben j'en ai fait 140. Mais j'ai tout de même 10 ruches. L'année dernière j'en avais 4 et j'ai fait à peine 15 kg. Mais je te le dis. Un jour viendra ou il y aura un printemps (-:

David 24/08/2013 11:58

Histoire de me dégoûter
Tu as fait combien de kg cette année ;) ?
Moi 5

Christophe 24/08/2013 10:18

Merci, ça fait plaisir...

david 23/08/2013 22:59

Mdr.
Moi j'ai fait 1/2 hausse :)))
Et j'ai pris l'extracteur electrique , tellement j'etais décu .....

Christophe 24/08/2013 10:17

C'était une année compliquée et sans mes 2 ruches exceptionnelles je n'aurais pas eu grand chose non plus...
L'année prochaine sera la bonne (-;