Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Peaufiner l'hivernage. Dans quelques jours, les ruches seront closes pour plusieurs mois. Lundi dernier, j'ai profité du bel après-midi pour resserrer les colonies. Mes ruches peuvent avoir au maximum 10 cadres. Au printemps ces dix cadres sont indispensables au bon développement du couvain, mais en hiver, un tel volume peut vite devenir un handicap. Les partitions (voir article sur les partitions ici) vont alors, plus que jamais, nous permettre d'adapter la taille du corps de ruche. Certaines encore très populeuses, vont passer sur 9 cadres mais d'autres passent sur 8,7 voir 6 cadres. La promiscuité est une des bases de la vie de nos avettes. Plus elles seront serrées pour passer l'hiver, moins elles seront sujettes aux diverses maladies.

Cette colonie va passer l'hiver sur 7 cadres.

Cette colonie va passer l'hiver sur 7 cadres.

Mais resserrées ne veut pas dire allégées. Les cadres de rives (sur les côtés) sont tout de même laissés dans la ruche. Les ouvrières se chargeront de les vider quand les températures le permettront.

Cette manipulation s'est déroulée dans le calme, hormis une colonie plus agitée que les autres.

Mes gants s'en souviennent encore...Mes gants s'en souviennent encore...

Mes gants s'en souviennent encore...

En ce qui concerne les ruchettes, elles n'ont pas été resserrées mais élargies. Trois d'entre elles étant encore sur 4 cadres, sont passées sur cinq, car elles manquaient de place. C'est la raison de la surpopulation dans le nourrisseur de l'une d'entre elles la semaine dernière (voir ici). J'ai pour cela retiré un cadre des grosses ruches très lourdes afin de le placer dans une ruchette. 

J'ai aussi profité de cette journée pour étrenner mes deux rouleaux de tissu qui me permettent de ne pas refroidir les colonies lors de l'ouverture de la ruche (grand merci à Norbert pour ses conseils).

En enroulant l'un et déroulant l'autre on peut sortir un cadre sans pour autant laisser tous les cadres à découvert.

En enroulant l'un et déroulant l'autre on peut sortir un cadre sans pour autant laisser tous les cadres à découvert.

Ces rouleaux ne sont utilisés que pour certains travaux et dans certaines conditions, comme par exemple la recherche de cellules royales.

Commenter cet article

Christophe 14/10/2013 07:31

bleu comme leur mer (-:

Anne MINORET 13/10/2013 19:14

N'est-ce pas trop tôt l'hivernage,il y a encore de belles journées comme ce dimanche et des fleurs encore dans les jardins ? merci pour toutes tes explications toujours trés interessantes.

Christophe 13/10/2013 22:04

La quantité de nectar à récupérer devient limitée et en dessous d'une certaine température les fleurs ne donnent plus de nectar. Mais de toute façon mes ruches seront en hivernage uniquement quand j'aurais posé les feuilles isolantes sur le corps de ruche et que je n'aurais plus à ouvrir. Ça ne devrait pas tarder tout de même malgré les températures agréables annoncées en fin de semaine.
Cela dit, une ruche en hivernage continue à faire sa vie et les abeilles sortent et rentrent quand elles le veulent.

AUVRAY 13/10/2013 11:17

Toujours très intéressant !!
Pouvez-vous donner quelques indications sur votre procédé, pour fixer le tissu latéralement ?
Merci
Serge

Christophe 13/10/2013 14:38

Bonjour,
C'est de la récup. J'ai trouvé deux équerres avec un matériaux assez lourd que j'ai découpé afin qu'elles ne débordent pas dans la ruche. J'ai bloqué (avec des rivets) le tissu entre les équerres et un morceau de plastique plus long qui déborde sur les cotés. L'autre bout du tissus est agrafé sur un tasseau en bois. J'ai pris un tasseau carré mais un rond convient très bien. Pas très facile à expliquer, mais le concept reste assez simple de toute façon. Bon, ça reste du petit bricolage mais ça coûte rien et c'est assez pratique.

Patrick ,pas le plus grand ,l'autre 12/10/2013 16:08

en plus les couvertures sont de couleurs royale.