Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

 

Visite du 4 mai

 

Où en sont les ruches. Y a t-il du couvain et la population est elle équilibrée? Des essaimages sont ils en préparation?

 

  • La première chose qui est faite est le retour au rucher de ma ruchette d'élevage.
  • Je vérifie ensuite si les ruches n'ont pas de cellules royales. Une d'entre elles en a construit 9. La colonie n'est pas encore très développée. En cas d'essaimage, elle risque de se vider et de péricliter. Je retire les cellules en espérant faire tomber la fièvre.
  •  Le développement du rucher est assez hétérogène. Pour certaines ruches, je pense pouvoir poser les hausses la semaine prochaine. Pour d'autres, il faudra peut être attendre encore un peu qu'elles se développent.
  • Pour les 2 ruches ayant une hausse, je retire le nourrisseur qui est entre le corps et celle-ci et le replace sous le toit. La maison prend donc 50% de volume en plus. 
Visite au rucher le 4 maiVisite au rucher le 4 mai

La surprise du chef

 

Durant l'ouverture de la ruche qui avait des velléités buissonnières, un bourdonnement impressionnant attire mon attention. A quelques mètres de moi, je crois d'abord voir un essaim qui s'installe. Je regarde mes ruches et constate que cela ne vient pas de chez moi. Je prends finalement conscience que l'essaim n'arrive pas mais part. Il était tranquillement posé à 10 m de moi durant tous mes travaux. 

Finalement, alors qu'il s'éloigne trop loin pour que je puisse le cueillir, je me rends compte qu'il provient de l'essaimage de la ruche que je suis entrain d'inspecter. Il reste encore beaucoup d'abeilles malgré la ponction faite la semaine dernière, mais elle va devoir se remérer (refaire une reine) et il sera difficile d'avoir une vraie récolte.

9 ruches, une ruchette et une hausse oubliée sur son toit.

9 ruches, une ruchette et une hausse oubliée sur son toit.

Un petit mot sur la ruche installée dans mon jardin.

Elle se développe tranquillement. Mais j'ai l'impression que la reine est un peu difficile et n'aime pas les vieilles cires. Par contre, dès qu'un nouveau cadre est construit, elle se précipite dessus et me fait un couvain très dense.

Je n'arrive pas à déterminer si les cadres sont trop vieux ou si la colonie n'est pas une grande nettoyeuse.

A gauche, les nourrices surveillent les futurs bébés. A droite, les œufs dans leur cellule. Le tout sur un cadre qui vient d'être construit.A gauche, les nourrices surveillent les futurs bébés. A droite, les œufs dans leur cellule. Le tout sur un cadre qui vient d'être construit.

A gauche, les nourrices surveillent les futurs bébés. A droite, les œufs dans leur cellule. Le tout sur un cadre qui vient d'être construit.

Pour finir, une explication sommaire de ma petit pièce en carton placée sur la planche d'envol de la ruchette.

Les abeilles ont un GPS très précis. Si elles quittent leur studio pour faire les courses, elles le retrouveront sans problème. Mais elles ont aussi de la mémoire. C'est pour cette raison que l'on doit si possible éviter de déplacer une ruche à moins de 3 km de l'emplacement initial. Dans le cas contraire, les butineuses ont tendance à revenir à leur ancien emplacement. Le fait de mettre un objet encombrant devant la sortie de la ruche va les pousser à se réorienter. Est-ce efficace? Le fait est que lors du retour au rucher qui est à moins de 800 m de la maison, très peu d'abeilles sont revenues dans le jardin. Un article sera fait prochainement sur l'orientation chez les abeilles et leur fameuse danse très prisée dans les boites de nuit branchées...

Commenter cet article