Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Il était temps. Il aura fallu attendre fin juin pour entendre ce doux ronron qui augure une éventuelle récolte. Mais pour cela, encore faut-il que les ruches soient assez populeuses. Toutes celles qui ont essaimé profiteront de cette dernière miellée pour faire le plein du corps de ruche. Trois d'entre elles se sont tout de même particulièrement affaiblies et fin juin, dans l'attente des premieres larves, j'étais sur le point de les réunir. Finalement les trois reines se sont mises à pondre de concert. Il leur reste un peu plus de deux mois pour garder leur indépendance. Si elles vivotent encore en septembre et que le nombre d'ouvrières est trop faible pour passer l'hiver, l'union "inter-ruche" leur sera imposée.

Mes deux principales colonies productives sont incroyablement fortes et malgré une année particulièrement froide et humide, elles devraient, sauf catastrophe improbable, me donner au moins deux hausses chacune. Je suis cependant obligé de passer tous les 6 jours afin de retirer les cellules royales qui réapparaissent inéluctablement. Encore quelques jours et je ne les embêterai plus...

 

 

Une larve de future reine dans son bain de gelée royale

Une larve de future reine dans son bain de gelée royale

Les deux semaines à venir vont être particulièrement chargées. Tout d'abord, je vais faire deux à trois essaims artificiels (élevage) et tenter d'y introduire des reines achetées chez un producteur.

Je vais aussi, remérer deux ruches et ainsi changer la souche afin de diversifier mon cheptel pour lui apporter du sang neuf, ou plus exactement de l'hémolymphe neuve.

Enfin, je vais récolter le trésor issu du labeur de mes petites travailleuses en espérant que les 10 prochaines belles journées leurs permettront de remplir les quelques hausses du rucher.

 

Pour finir, un petit mot sur nos amies les fourmis. Petit hyménoptère fort sympathique, assez proche de l'abeille quand à son organisation. Tout de même un peu envahissante quand elles s'incrustent dans vos maison mais carrément pénibles quand elles prennent le couvre cadre isolant de nos ruche pour un camping cinq étoiles!!!

Première et dernière véritable mielléePremière et dernière véritable mielléePremière et dernière véritable miellée

Du coup, je teste un enrobage de scotch pour empêcher ces chères petites bêtes de prendre mon isolant pour leur casse-croûte en passant dans les petits interstices.

Première et dernière véritable miellée

Commenter cet article

david 10/07/2013 07:18

Bonjour.

Moi , pas encore pret à recolter :(
Et concernant le cheptel, je pense devoir essayer de remerer si ce n'est pas trop tard ....

Pour les fourmis une rumeur court que cela eloignerait le varroa.... (rumueur j'ai dit).
Et sinon pour eviter leur invasion, il parait que de mettre de la graisse a traire en cordon sanitaire autour de la ruche, evite leur progression.

Bonne journée.

Christophe 10/07/2013 09:52

Salut David,
A priori, pour la récolte, il faut le faire vers la mi-juillet car après ça commence sérieusement à manquer de nourriture pour remplir une hausse.
Pour moi ça se fera dans moins d'une semaine.
Je crois comprendre que cette année, il n'y avait pas de place pour les colonies un peu faiblardes. Je viens d'en réunir deux car ma ruche la plus forte en début de saison s'est vidée de sa substance vive après essaimage et exécutions sommaires.
Pour tes remérages, c'est encore possible si tu as des reines en ponte disponibles. Sinon, c'est jouable mais ça risque d'être serré car elles ne pourront pas pondre avant un mois...