Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

D'un extrême à l'autre car l'année dernière le printemps était exceptionnel et cette année... ben ça pelle carrément!!! L'adage les années se suivent et ne se ressemblent pas va comme un gant au métier d'apiculteur. 

D'un extrême à l'autre parce que le 01 avril, il faisait 23° à 14h et que le 6 avril il faisait 6° à la même heure et ça, plantes et petites bêtes n'aiment pas trop.

La première visite de printemps était déjà assez tristounette avec des pertes assez inhabituelles (près de 15% de perte loin des 3 à 5% habituels). Malheureusement, la météo bien fraîche a accentué le problème pour certaines colonies qui ont du coup bien du mal à se développer. J'ai même quelques cas de loque européenne sur des colonies dont la reine manquait de caractère...

Les zazas n'ont donc pas pu profiter des floraisons des prunus et autres saules Marsault toujours aussi mal coiffés.

D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre

Du froid au mois d'avril... Rien de surprenant me direz-vous! Mais 20 jours de froid de suite avec un vent du nord quasi ininterrompu, c'est plus rare. Du coup ce sont aussi les pruneliers sauvages, les érables et les cerisiers qui n'ont pas été  butinés par nos travailleuses acharnées qui ont dû passer plus de temps à réchauffer le couvain qu'à sortir faire les courses. De toutes manières, les fleurs avaient en grande partie été grillées par le gel.

D'un extrême à l'autre

Finalement, les pissenlits sont les premières fleurs qui profitent un peu aux insectes ces derniers jours. Malheureusement, ils sont déjà en train de mettre leur pyjama gris et si léger qu'ils se retrouvent tout nus au moindre courant d'air.

D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre
D'un extrême à l'autre

Quoi qu'il en soit, les véritables premières miellées se font attendre et les images de zazas se gavant de nectar lors des visites de ruches me manquent un peu.

D'un extrême à l'autre

La plupart des colonies ont tout de même déjà construit les cadres de cire gaufrée. Une d'entre elles m'a même construit deux cadres en 24h. Elles sont parfois surprenantes!

La moitié des ruches ont une hausse et n'attendent plus que quelques jours de beau temps pour commencer à remplir les greniers. Les aubépines sont sur le point de fleurir. Espérons que la chaleur s'installe en même temps. 

Pendant ce temps...

Un cygne a décidé de chasser ce pauvre ragondin. Je ne sais pas ce qu'il lui a fait mais à priori le cygne est rancunier...

D'un extrême à l'autre

Une petite abeille sauvage a décidé de squatter ma vieille tennis.

D'un extrême à l'autre

Ce frelon était peut-être un peu optimiste en entrant dans une ruche en octobre. Il a, du coup, passé un mauvais moment.

D'un extrême à l'autre

De temps en temps, je trouve une abeille touchée par la maladie noire. Tant qu'il n'y en a qu'une, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

D'un extrême à l'autre

Petite promenade au parc de Rentilly. 

Un groupe de chevreuils qui ne profite qu'aux lève-tôt.

D'un extrême à l'autre

Et mon platane préféré que je salue plusieurs fois par semaine.

D'un extrême à l'autre

Commenter cet article

JP le bipede 11/05/2021 22:21

Le réchauffement climatique s'accompagne d'un refroidissement climatique. Hum.., qu'en pensent les scientifiques ?

Christophe Troles 12/05/2021 10:15

Ouais en plus c'est tout mouillé le climat. Vivement cet hiver qui fasse beau et chaud????

LASSERRE 30/04/2021 17:21

Merci !

Christophe TROLÈS 03/05/2021 00:01

Merci à vous pour le petit mot qui fait toujours plaisir (-:

Christophe TROLÈS 03/05/2021 00:00

Merci bien pour les encouragements (-:
On en a bien besoin cette année...

Objat 02/05/2021 16:11

Tu fais di bon travail Christophe.
Je remercie Brigitte qui m’envoie tes blogs
Michel et moi suivons avec intérêt la vie de ton rucher