Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Comme souvent, le cœur d'avril balance entre hiver et printemps. Les colonies se développent très rapidement. Pour les deux tiers d'entre elles (une bonne trentaine), le couvain est beau et les hausses sont déjà posées. 

L'année dernière à cette date, seule 4 ruches avaient leur hausse. On a une quinzaine de jours d'avance sur 2018.

Ici madame la reine se promène à la recherche d'une alvéole libre.

Début avril frisquet

Elle a bien travaillé jusqu'à maintenant. On le constate sur ce beau cadre de couvain.

Début avril frisquet

Les nouvelles cires gaufrées sont posées avec parcimonie en fonction de la puissance de la colonie et de la météo à venir.

Ici, une ruche qui me semblait puissante a eu le droit à deux cadres d'un coup. Mais d'autres qui se développent plus lentement n'en n'auront qu'un.

Il faudra recentrer les deux cadres tout beaux tout propres dès qu'ils seront construits afin de repousser les plus vieux vers l'extérieur mais aussi pour pousser Sa Majesté (qui adore la cire neuve) à y pondre un maximum d’œufs.

Début avril frisquet

Si la colonie est forte, la cire gaufrée est très vite allongée par les maçonnes.

Début avril frisquet

Concernant les pertes hivernales, c'est pour l'instant mieux que l'année dernière. En effet, aucune ruche n'est morte durant l'hiver et aucune n'a perdu sa reine. Cependant, 10% sont assez faibles ou malades. Je ferai un bilan définitif dans quelques  jours après la première vrai miellée afin de savoir lesquelles ont une chance de se développer.

J'ai eu confirmation que la colonie qui avait un tiroir coulissant vierge de tout déchet avant la visite de printemps avait propolisé entièrement son planché aéré. Je lui ai changé pour qu'elle en ai un tout propre.

Début avril frisquet
Début avril frisquet

J'en ai profité pour le comparer avec une ruche qui ne l'avait pas propolisé.

On se rend compte que les nettoyeuses ont beaucoup plus de mal à garder un plancher propre quand il est plein que quand il est aéré. Cela confirme mon sentiment qu'il n'y a pas obligation de nettoyer les planchers au printemps quand ceux-ci sont aérés et que la colonie est saine.

Début avril frisquet

Au printemps, il faut reprendre des forces pour faire la cour mais aussi pour nourrir sa future progéniture.

Certains le font dans la sérénité

Début avril frisquet

Ou dans la discrétion

Début avril frisquet

Et pour certaines opportunistes, c'est plutôt violent.

Gare aux maladroites!

Début avril frisquet

Commenter cet article

marie-anne gauthier 23/04/2019 14:05

de bonnes nouvelles !