Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Avant de partir en vacances, quelques travaux furent indispensables afin d'avoir l'esprit libre les doigts de pieds en éventail face à la mer...

Et du boulot, ça n'est pas ce qui manquait durant la deuxième partie de juillet. La saison étant bien en retard, le temps se raccourcissait à l'approche du départ.

A la mi-juillet, j'ai du faire les essaims pour renouveler les colonies et surtout remplacer les éventuelles pertes. Ici les essaims tirés des ruches de la Gondoire et amenés sur le rucher de la Brie Boisée pour la fécondation des reines.

Avant les vacances...

Est ensuite arrivé le temps de la récolte. Certaines colonies avaient tout de même travaillé pour tenter de rattraper le retard causé par le mois de juin catastrophique.

Avant les vacances...

La pose des chasse-abeilles fut assez rock n'roll et les piqûres nombreuses malgré les protections. En particulier sur le rucher de la Brie Boisée. Mon visage s'en rappelle encore...

Avant les vacances...

Il arrive que la colonie manque un peu de place lorsque les abeilles n'ont plus d'accès à la hausse. On peut alors tenter de faire un nouvel essaim pour désengorger les couloirs...

Avant les vacances...

Malgré le chasse abeilles, il reste toujours quelques traînardes et même parfois plus que prévu... Je préfère utiliser une branche avec quelques feuilles pour les retirer plutôt que la brosse classique qui finit par traîner un certain nombre de germes.

Avant les vacances...

Je mets alors les cadres de hausse dans une hausse vide en pensant bien à la recouvrir pour éviter les pillages qui peuvent très vite dégénérer et rendre le travail très désagréable.

Avant les vacances...

Une fois la récolte faite, il faut retirer les chasse abeilles qui sont eux même pas mal occupés.

Avant les vacances...

Puis mettre en place le traitement contre le varroa et vérifier son efficacité.

Sales bêtes!!!

Avant les vacances...

Il faut bien évidemment extraire le miel et si possible faire lécher les hausses le plus vite possible par les abeilles.

Je les ai posées dans un local à côté du rucher de la Brie Boisée en laissant un petit espace pour éviter les bagarres trop prêt des ruches.

Au début, il n'y avait qu'une ou deux curieuses.

Avant les vacances...

Mais rapidement, elles se sont passées le mot et c'est devenu pire que le métro aux heures de pointes.

Avant les vacances...

Bien que le local soit un peu isolé, il y a des conséquences sur le comportement des butineuses qui se transforment en terribles pillardes assoiffées de miel...

Il est donc fortement conseillé de limiter les entrées des ruches.

Avant les vacances...

Trois ou quatre jours après, j'ai pu récupérer les hausses sèches et les ramener dans mon jardin. Ici, j'en ai profité pour ramener les jeunes essaims au rucher de la Gondoire car il est mieux exposé et plus riche en diversité pollinique.

Avant les vacances...

Sur le lieu du nettoyage, il y avait pas mal de cadavres et de morceaux de cire.

Avant les vacances...

Mais avant d'entasser les hausses sous leur abri, j'ai du gratter les cadres contenant du pollen. Ceci afin d'éviter que la fausse teigne se développe.

Avant les vacances...

S'il y a trop de pollen, je me débarrasse du cadre. De toute façon, je change au minimum deux cadres par hausse et par an afin de renouveler la cire.

Avant les vacances...

J'ai ensuite remis les hausses à leur place sur le support prévu à cet effet pour qu'il puisse y avoir un courant d'air dans les colonnes. En haut de chacune d'entre elles, j'ai posé une grille à reine.

Avant les vacances...
Avant les vacances...

Lors du grattage des cadres, j'avais déjà constaté que notre cher papillon avait déjà tapé l'incruste! On pouvait même refaire le parcours de sa larve en suivant les filaments et les petites crottes.

Avant les vacances...

En cherchant un peu, on peut la trouver.

Encore une sale bête!!!

Avant les vacances...

Tu fais plus ta maline maintenant!

Avant les vacances...

J'en ai profité pour faire des tours de magie.

Avant les vacances...

Pour finir, juste avant mon départ, j'ai enfin déplacé 8 ruches qui ont quitté le rucher de la Gondoire pour aller à Villeneuve Saint Denis dans un pré que l'on m'a gentiment mis à disposition.

Merci Jean-Pierre pour le coup de main car déplacer des ruches tout seul, ça n'est jamais simple.

Avant les vacances...

Quelques petites anecdotes et particularités pour finir.

Ici du couvain chauve. J'ai lu qu'il était lié à la présence de fausse teigne dans la ruche. Je suis tout de même surpris car je ne vois aucune trace de passage de fausse teigne sur ce cadre.

Avant les vacances...

Par contre, ici elle est bien passée et c'est flagrant. C'est d'ailleurs la première fois que je vois ça dans une belle ruche bien populeuse.

Avant les vacances...

Cette année, il y avait beaucoup d’araignées au pourtour des ruches. Il faut dire que pour elles c'est un véritable garde mangé.

Avant les vacances...

Pourquoi se casser les pattes en allant chercher de la propolis sur les plantes alors qu'on en a toute préparée à proximité...

Avant les vacances...

La maladie noire n'est jamais très loin. Cette année encore j'ai dû euthanasier 3 ruches qui étaient dans un état lamentable. Heureusement, je les avais isolées et elles n'ont pas contaminé les autres colonies.

Cette abeille est clairement malade et les gardiennes n'en veulent pas dans la ruche.

Avant les vacances...
Avant les vacances...

Le trèfle est arrivé à point pour aider les colonies à remplir les hausses.

Avant les vacances...

Le syrphe ne stock pas mais profite tout de même des bienfaits des plantes.

Avant les vacances...

Lui ne va pas sur les fleurs. C'est déjà bien difficile de se déplacer sur le sol alors sur de frêles petites plantes vertes...

Avant les vacances...

Ouais... Ben c'est pas gagné!

Avant les vacances...

Aller... Un dernier petit crépuscule sur l'Etang de la Loy avant le départ pour bien faire le vide après une saison vraiment compliquée.

Avant les vacances...

Commenter cet article