Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Au moment où j'écris ces quelques lignes, il vient de tomber en 36 heures l'équivalent d'un mois de pluie à la même époque. Ça mouille, ça mouille. Malgré tout, les abeilles ont bien travaillé durant les quelques journées de beau temps.

Elles n'ont pas pu profiter des premiers arbres fruitiers mais ont bien récolté sur les marronniers comme ici

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...
En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...
En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Et d'ailleurs, on s'en rend compte sur les rouleaux des ruches avec toutes ces petites grappes rouges.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Elles ont aussi pu profiter des pommiers et autres arbustes comme les aubépines qui ont aussi attiré un certain nombre d'insectes dont cette petite abeille sauvage.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Toutes ces fleurs ont donné le goût de l'évasion aux colonies qui continuent d'essaimer. J'ai récupéré un essaim énorme que j'ai immédiatement placé dans une ruche avec deux hausses puis rapidement une troisième. La petite grille d'entrée m'a permis de fixer l'essaim afin qu'il n'ai pas la mauvaise idée de repartir. Les ouvrières peuvent passer mais pas la reine. Si l'essaim part, il reviendra probablement après s'être rendu compte que maman n'est pas là. Attention tout de même car les mâles ne peuvent pas passer eux non plus. Il ne faut donc pas laisser ce système indéfiniment.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Ça fait beaucoup de monde dans la hausse.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Et en quelques jours, les cadres de cire gaufrée sont construits.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Dans le cas d'un plus petit essaim, je le réunis avec une ruche qui a déjà essaimé afin de la renforcer. 

Ici, la hausse vide est posée sur la ruche avec une feuille de journal trouée placée entre les deux.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

L'essaim nu est mis dans la hausse et je place un couvre cadre au dessus en laissant un espace pour que les rabatteuses puissent faire leur travail.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

A l'entrée de la ruche d’accueil, il n'y a pas de d'activité anormale

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Attention tout de même aux reines! Il faut mettre une grille à reine en plus du papier journal afin d'éviter qu'elles se bagarrent si l'on tient à celle présente dans la ruche d’accueil. Le lendemain, on enfume un peu la hausse vide et les abeilles descendent toutes dans le corps sauf la reine bloquée sur la grille.

 

Ici un petit rayon qu'un essaim a construit durant les 48 heures passées dans le garage. C'est amusant car elles ont commencé à stocker du miel alors qu'elles n'ont pas pu sortir de la ruche. Les jabots se sont donc vidés... Cela met en évidence le fait que les abeilles d'un essaim ne partent jamais le jabot vide.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Au rucher, pour les mâles, c'est encore la belle vie. Ils sont chouchoutés et ce, dès leur émergence.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...
En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

A la miellerie, c'est toujours un peu serré . La récolte s'est faite en plusieurs temps et dans des conditions compliquées mais tout est enfin entreposé.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

L'extracteur fonctionne "plein pot" plusieurs jours de suite...

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Je vérifie toujours si le miel est bien en dessous de 18% d'humidité.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Si ça n'est pas le cas, quelques jours à 28° avec le déshumidificateur vont l'aider à s'assécher.

Comme chaque année pour les hausses de colza, malgré une récolte intermédiaire, une d'entre elles est très limite et certaines alvéoles sont déjà bloquées par le miel cristallisé.

Ici, un cadre après extraction. On voit les alvéoles opaques qui sont remplies de miel de colza cristallisé.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Cette année, malgré le climat, le miel était assez sec dès la récolte et je n'ai pas eu à attendre longtemps.

Un grand nombre de cadres étaient parfaitement operculés et mes réserves de cire devraient être bonnes pour l'achat de la cire gaufrée de 2017 si nous revoyons le soleil d'ici la miellée d'été...

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Il y a toujours deux miels de printemps bien distincts :

Le miel de colza déjà très clair dès l'extraction

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Et un miel toutes fleurs plus sombre sans colza.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

En attendant, les ruches attendent une éventuelle miellée d'acacia qui commence par 6 jours de pluie... Il n'y a plus qu'à espérer que les fleurs ne seront pas toutes rincées. Mais c'est tout de même très compromis...

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...
En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Les acacia sont sympas, ils ont bien essayé de faire quelque chose pour moi. Le concept est intéressant mais c'est pas comme ça que ça marche...

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

On pourrait éventuellement faire un peu de ski de fond

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

A la maison, il y a une petite locataire temporaire. C'est un bébé corneille qui a dû un peu anticiper le saut du nid... Du coup, on est de corvée de becquée 4 à 5 fois par jour.

J'espère que dans peu de temps nous pourrons la laisser partir rejoindre ses copines.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

On a aussi eu la visite d'un petit mulot.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Et surtout, c'est le grand retour de poil de carotte qui, le pauvre est affamé... Il est même venu gratter à la fenêtre pour mendier quelques victuailles.

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Au moment ou je finis ces quelques lignes il vient à nouveau de pleuvoir durant 72h et la Seine et Marne est inondée!!!

Les accès aux ruchers sont totalement détrempés, voir transformés en mare. Heureusement les ruches sont au sec même si celles-ci ont tout de même eu un peu chaud...

En mai, fais ce qu'il te plaît mais n'oublie pas tes bottes en caoutchouc...

Commenter cet article

TROLÈS christophe 04/06/2016 18:42

Salut Cedrick

Bien triste nouvelle )-:

Je ne te cache pas que je n'ai pas de solution miracle. Il faut voir le nombre d'abeilles restantes et le matériel qui te reste. Si tu avais des ruchette, je te conseillerai bien de resserrer le plus possible les colonies restantes et probablement affaiblies. Sinon partitionner tes ruches et resserrer comme dans une ruchette. Mettre des cadres de corps construits et les nourrir avec du sirop pour les remettre d’aplomb. Et surtout prier pour que la chaleur revienne et assèche tout ton matériel.
Quoi qu'il en soit bon courage à toi pour remettre ton rucher sur pied le plus vite possible.
Pour ma part, je dois surveiller un maximum les ruches car certaines commencent à être particulièrement sèches. Hier j'ai nourri une colonie dont la population venait d'exploser et qui n'avait plus un gramme de miel.
Il est vraiment temps que le soleil revienne!!!

Cédrick 13/06/2016 12:15

Salut Christophe,

Merci pour ton retour :)

La Seine baisse. Nous avons réalisé un gros travail de nettoyage.

Si C'est arrivé à d'autres que moi, voici les étapes à réaliser.

Ouvrir les ruches, Enlever des planchers les abeilles mortes, desinfecter les plancher à la javelle. Découper la cire des cadres trempé, voire les remplacer et nourrir.
Quand nous avons ouvert sous le soleil sans vent, c'était sympa de les voir s'étaler sur le matériel sorti, toutes ailes déployées pour se réchauffer au soleil. Un beau parterre d'abeilles immobiles :)
Cdt
Cédrick

cedrick 04/06/2016 08:50

Salut Christophe,
De retour de mission hier soir.
Au vu des alertes de crues, je me précipite sur le champ municipale où mes ruches sont posées. Et là l’horreur !!! Des ruches qui flottent, qui sont à moitié sous l'eau ou au 3/4 avec seul les hausses qui dépassent !!!
Pas facile.
J'ai essayé de sauver qlq ruches avec de l'eau jusqu'aux hanches.
Certaines de mes ruches avaient 2 hausses pleines.. lourd à déplacer, seul, avec des abeilles qui nous sautent dessus pensant se faire attaquer :)

Sur les 15 ruches :
- 8 sont noyées
- 4 était à moitié immergés.
- 2 ruchettes et 1 ruche à fleur d'eau.

Nous avions prévu une récolte en début juillet... C'est mort.

Pas cool... Le moral est un peu en berne. 4 ans de de patience et de sélection qui parte en fumé.

Mais on va rebondir :)

Ma question que faire sur ces ruches/cadres trempées pleines d'abeilles avec encore une reine je l'espère ?
Changer tous les cadres en urgences par des neuf ? Remplacer le corps ?

Bise

Cedrick