Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Les printemps se suivent mais ne se ressemblent pas. Celui de 2015 était plutôt bien parti pour cloner 2014, mais un gros coup de frein vient d'être donné avec une semaine de pluie. Certaines ne s'en plaignent pas.

Faux départ apicole

Mais pour les abeilles, c'est une autre histoire. Si certaines grosses colonies ont pu profiter des premiers beaux jours,

Faux départ apicole

d'autres qui se développent très bien mais à un rythme plus modéré étaient finalement prêtes à remplir les hausses au moment ou le temps s'est dégradé.

Des colonies prêtes à travailler

Des colonies prêtes à travailler

De beaux cadres de couvains

Faux départ apicole

Des mâles qui se sont donnés le mot pour sortir de leur cellule

Faux départ apicole

De belles cellules royales qui apparaissent et qui nous rappellent que nous sommes en pleine période d'essaimage.

Attention! Essaimage imminent...

Attention! Essaimage imminent...

Du coup, avec ce temps maussade, pas ou très peu de miel dans les hausses de la majorité des colonies. Il faut dire que plus de la moitiée de mes colonies ont commencé la saison sur 5 cadres et il a donc fallu qu'elles construisent quelques cadres avant d'avoir une population qui puisse accepter une hausse.

Cela dit, il reste encore 10 à 15 jours pour le miel de printemps et en une semaine, une belle colonie peut s’alourdir de plus de 15 kgs. Mais pour cela, encore faut il que le soleil réchauffe un peu l'atmosphère...

Mais surtout, il faut garder ses abeilles... Et pour cela, on peut retirer les cellules royales pour retarder l'essaimage.

Attention tout de même à vérifier s'il reste de jeunes larves dans la ruche avant de les retirer. En effet, s'il y a eu essaimage et que l'on retire les dernières cellules royales, sans jeunes larves pour refaire une reine, la colonie est condamnée.

 

Ici, une reine est née. La vieille reine est morte et les abeilles l'ont remplacée. Puis, la nouvelle reine est sortie de sa cellule. 

Faux départ apicole

Du coup, les ouvrières retirent les cellules qui ne servent plus à rien.

Faux départ apicole
Faux départ apicole

De temps en temps, je tombe sur une reine et en profite pour la marquer avec le petit ustensile qui va bien. Celle-ci est née en 2014. Je l'ai donc marquée en vert.

Faux départ apicole

Cette reine ne voulait plus me quitter.

Faux départ apicole

Lors des visites aux ruchers, il arrive que l'on assiste à un essaimage. Cette fois-ci, il y a eu un bug... Les abeilles sont sorties, un essaim s'est formé sur une branche puis tout le monde est rentré à la maison. Pour quelle raison? La reine n'est peut être pas sortie pour une raison inconnue. Du coup, ses filles l'ont rejointe dans la ruche. Mais ça a tout de même perturbé l'organisation de la petite famille.

Faux départ apicole

En ce qui concerne les ruches malades de la maladie noire, deux ne s'en sont pas remises.

Bien triste spectacle.

Faux départ apicole
Faux départ apicole

Heureusement, deux ont l'air d'aller un peu mieux et une troisième reste fragile.

Au printemps, les abeilles essaiment et cherchent une nouvelle demeure. Mais elles ne sont pas les seules. Dans le jardin, c'est la crise du logement.

Faux départ apicole
Faux départ apicole
Faux départ apicole
Faux départ apicole
Faux départ apicole

Et comme chaque année, je donne les cadres des ruches bourdonneuses aux mésanges charbonnières qui ont un gros besoin de protéines pour nourrir leurs petits.

Faux départ apicole

Décidément, on rencontre de tout autour d'un rucher..

Faux départ apicole

Commenter cet article

Léon 08/05/2015 20:43

Je viens d'avoir cet après-midi la même aventure que toi : mes 4 ruches étaient en ébullition avec du monde dehors puis vers 14h l'une d'elle a mis en route les préparatifs d'essaimage avec un tourbillon phénoménal au dessus du jardin pour finalement se poser sur l'arbre de la voisine. Le temps de l'alerter pour pénétrer chez elle bien équiper, l'essaim avait déserté l'arbre pour réintégrer la ruche d'origine où le beau monde patientait sur les parois latérales et avant de pouvoir y rentrer.
Je suis convaincu qu'il s'agit d'un vol nuptial d'une nouvelle reine fraichement éclose peut-être à la duite d'une maladresse de ma part ayant compromis la survie de l'ancienne reine lors de ma dernière visite...
On apprend tous les jours... et chaque visite comporte son lot de surprise qui parfois nous prennent au dépourvu !

Flo 06/05/2015 08:42

Cc Christophe, merci pour ces belles photos et tes explications très claires. Il s'en passe des choses dans la nature.
Flo

Christophe 06/05/2015 09:10

Coucou
C'est vrai qu'à chaque visite de rucher on s'attend à quelque chose de nouveau. Tant que c'est une bonne surprise, tout va bien (-;

Annie et Alain 05/05/2015 17:18

c'est toujours avec plaisir que je suis ton rucher. de belles photos, et une explication claire, bravo; Bises.Annie

Christophe 05/05/2015 19:23

Merci Annie
A bientôt

david 05/05/2015 07:54

Joli orvet :)
Moi en ce moment , aux abords de mes ruchers , c''est plus des ebats amoureux dans les voitures que je constate ....
C'est la nature, mais moins poetique :)))

Christophe 05/05/2015 19:26

C'est sûr que l'orvet est plus discret (-;