Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Bonne année 2015

Le Rucher de Bussy vous souhaite une bonne année 2015.

 

Je tenais à remercier tous les lecteurs et abonnés qui passent régulièrement sur ce blog mais aussi toutes les personnes qui m'aident et me soutiennent dans ma petite reconversion. Le pari n'est pas encore gagné car malheureusement l'apiculture n'est pas au mieux actuellement et les incertitudes restent omniprésentes sur le chemin de l'apprentissage. Cette année fut riche en découverte, heureuses surprises mais aussi galères et gros coups de blues. Je sais que j'ai encore énormément à apprendre mais j'espère que les erreurs de 2014 me serviront pour 2015.

En espérant que Zeus,Hélios et Eole sauront s'accorder pour nous apporter un printemps clément et un été ensoleillé mais pas trop sec...

 

Des nouvelles des ruchers

 

Quand les températures le permettent après une période de froid qui les a cloîtrées dans leur cabane, les zazas sortent dès qu'elles le peuvent. On a tous des besoins inavouables même quand on est tout petit...

 

 

 

Certaines étaient plus pressées que les autres...

Certaines étaient plus pressées que les autres...

Cette année, j'ai décidé de fermer les tiroirs sous les planchers aérés un mois plus tôt que l'an passé. J'entends de plus en plus d'apiculteurs confirmés qui décident de ne plus laisser les planchers ouverts l'hiver. Chacun se fera son idée. 

Pour ma part, afin d'éviter que la condensation vienne remplir les tiroirs qui sont en forme de cuvettes, j'ai percé quelques trous d'évacuation.

Bonne année 2015

Du coup, la colonie n'est pas gênée par d'éventuels courants d'airs et on évite aussi un trop plein d'humidité dans le corps de ruche. 

 

J'ai fait la même chose avec mes ruchettes mais un petit détail m'inquiète un peu. En effet, sur 3 ou 4 d'entre elles, j'ai pu apercevoir ça...

Bonne année 2015

Quelques abeilles au sol n'est pas inquiétant. Ici, je trouve que cela fait beaucoup. Il y a cependant encore pas mal d'abeilles sur les cadres. Sont-ce les nettoyeuses qui n'ont pas pu faire leur travaille ou est-ce la grappe qui est trop restreinte pour pouvoir chauffer tout le monde et qui s'effrite inexorablement? L'avenir nous le dira. Quoi qu'il en soit, il ne sert à rien de les embêter car je ne pourrai pas faire grand chose à cette époque de l'année.

 

A l'atelier

Mon abri pour hausses est presque terminé.

Très spartiate mais ça devrait suffir

Très spartiate mais ça devrait suffir

Bonne année 2015
Bonne année 2015
Bonne année 2015

Un support pour légèrement surélever les hausses afin de générer un courant d'air vertical. Ceci gênera le développement de la fausse teigne.

Le petit grillage évitera de transformer les tours en hlm pour souris.

 

Mais avant d'empiler tous ces cubes, il a fallu s'atteler à un petit travail fastidieux. 

Le grattage des 500 cadres et des 50 hausses. 

Une des raisons de ce petit amusement est la récupération de la cire qui dépasse des champs des cadres.

 

Avant

Avant

Après

Après

Bonne année 2015

La cire sera fondue et donnée pour fabriquer de la cire gauffrée

Bonne année 2015

Il faut aussi éviter de laisser du pollen dans les hausses quand il y en a. Tout d'abord parce qu'il va probablement moisir et que cela donnera du travail en plus aux nettoyeuses au printemps. Mais aussi parce que la larve de la fausse teigne se nourrit de ce pollen.

si on laisse du pollen avant le stockage des hausses

si on laisse du pollen avant le stockage des hausses

La fausse teigne rapplique.

La fausse teigne rapplique.

La majorité de mes cadres de hausse ont été achetés d'occasion et je vais m'astreindre dès cette année à les remplacer progressivement. 

 

Pour finir, je ne résiste pas à l'idée de vous montrer la nouvelle planque gastronomique de notre rouquin à poils longs.

 

Il ne manque décidément pas d'imagination

Il ne manque décidément pas d'imagination

Commenter cet article

david 18/01/2015 11:57

Bonjour.
Meilleurs voeux a toi aussi !

Comment fais tu pour enlever les "traces" de pollen ?
Tu creuses et laisse un trou béant ou tu enleves toute la cire du cadre ?

Christophe 18/01/2015 20:32

oui c'est normal, elle est très cassante surtout quand il fait froid. Il faut juste faire attention lors des manipulations.

david 18/01/2015 19:55

Merci pour l'explication.
La cire de tes cadres batis, devient elle "friable" une fois ceux ci stockés ?
Un peu comme si elle etait "sèche"...

Christophe 18/01/2015 19:01

Bonjour,

J'utilise un lève cadre à bec(coupe pont) et je gratte les cellules jusqu'à la cire gaufrée. La plupart du temps ça ne la casse pas et elles vont reconstruire à partir de la cire gaufrée. Si tu fais un trou dans la cire elles reconstruiront mais elles risquent de faire des cellules de mâle. Par contre si il y a vraiment trop de cellules de pollen, ça ne vaut pas vraiment le coup de le faire. Autant remettre une cire gaufrée.
Bonne continuation

sofia 16/01/2015 17:43

ok