Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hobbies

Publié par Christophe TROLÈS

Au revoir 2013, bonjour 2014...

Et oui, exception faite des quelques passages au rucher pour vérifier si tout va bien, la seule activité apicole se passe désormais à l'atelier.

Mais tout d'abord un bilan 2013 très mitigé:

- Un printemps inexistant (voir ici) qui a interdit toute récolte de miel et affaibli un grand nombre de colonies.

- Un très bon été qui a permis aux quelques colonies n'ayant pas essaimé de remplirent leurs hausses pour une récolte de miel d'été raisonnable.

- Un été indien (septembre et octobre très chauds) qui a permis aux ruchettes d'élevage de se préparer à l'hivernage dans de bonnes conditions malgré des fécondations de reines tardives et chaotiques.

 

 

 

Les ruchettes fin octobre

- Dix ruches au printemps

- 9 ruches (dont une assez faible) et 5 ruchettes en début d'hivernage.

8 ruches,5 ruchettes + une ruche dans mon jardin

8 ruches,5 ruchettes + une ruche dans mon jardin

Je ne déplore donc pour l'instant qu'une colonie en moins mais une des 9 ruches existantes aura du mal à passer l'hiver. Les 5 ruchettes d'élevage devraient donc, sauf catastrophe, compenser les pertes.

 

Perspectives 2014 :

Cette année va être décisive pour le développement du rucher. Je devrais même dire des ruchers. En effet, malgré deux années apicoles difficiles pour tout le monde, j'ai décidé de me lancer et de doubler mon cheptel. Quinze essaims ont donc été réservés et très prochainement, ce sont 20 ruches et 10 ruchettes (vides d'abeille) qui vont venir encombrer mon garage en attendant un printemps digne de ce nom.

J'ai déjà acheté une quarantaines de hausses d'occasion. Celles-ci bien qu'ayant un peu vécu, ont l'avantage d'être composées de cadres construits. Je n'aurais qu'à intercaler deux cadres de cire gaufrée par an afin de renouveler la vieille cire et par la même occasion donner du travail aux maçonnes de la colonie.

 

En haut, une cire gaufrée non construite par les abeilles. En bas, une cire construite.
En haut, une cire gaufrée non construite par les abeilles. En bas, une cire construite.

En haut, une cire gaufrée non construite par les abeilles. En bas, une cire construite.

Actuellement, je me fabrique des couvre-cadre isolants et une longue liste de travaux se présente à moi.

- Amélioration et construction de 30 chasse-abeilles

- montage de 150 cadres de corps de ruche (assemblage, filage, pose de la cire gaufrée)

- peinture des 20 ruches et 10 ruchettes

- transformation des corps de ruchettes achetés d'occasion

Pour revenir sur "les" ruchers, j'ai pour l'instant deux emplacements à ma disposition et un troisième en perspective.

Anecdote :

Au rucher, il n'y a pas que des abeilles. Il y a aussi de drôles de bestioles...

Bilan et perspectives
Bilan et perspectivesBilan et perspectivesBilan et perspectives

Durant l'hiver, les nouvelles seront moins fréquentes. J'essaierai tout de même de vous tenir au courant de l'avancée des différents travaux. Si j'en ai le courage, il y aura quelques écrits sur :

- La structure d'une ruche et ses divers éléments

- Les différents produits issus de l'apiculture (miel, propolis, pollen)

- des nouvelles de la faune de mon jardin et peut être de "poil de carotte", le petit écureuil

Commenter cet article

Anne Minoret 17/11/2013 17:28

Merci pour tout le cheminement annuel sur la vie de tes abeilles que j'ai beaucoup aimé.On souhaite un trés bon hiver à tes abeilles !
Depuis, je m'interresse à tout ce qui touche à l'apiculture.
Ce soir,sur la 5 à 20h35 dans l'émission " sur les toits de Paris" on nous montre des ruches installées sur la terrasse du restaurant "la Tour d'argent ".ce doit étre bien ! Bonne soirée.